Avertir le modérateur

mardi, 28 juin 2011

ON A OUBLIE LE DURCISSEMENT !

A l'issue du salon du Bourget, beaucoup de questions restent posées.

Certaines on trait à l'avenir des drones Français et tout semble indiquer que nous ne verrons rien arriver avant 2017 ou, à notre avis, plutôt 2020.

Il semble que le gouvernement remette à plus tard des décisions urgentes et l'on se demande comment les armées vont gérer ces interminables années. Avec des Harfang en fin de course ?

Encore un fois nous disons qu'il faut à la France des Reaper qui permettront d'assurer la transition d'ici 2017/2020.

L'armée de l'air l'a fait dans les années 60 avec du matériel Américain. Ce qui a permis à notre industrie aéronautique de se développer, sans priver les armées d'outils indispensables à court terme : en ce sens le Mirage est le fils des F 84, F 100 et autres qui ont assuré l'intérim, autant qu'il l'est des Ouragan et des Mystère.

Au lieu d' acheter du matériel éprouvé pour passer ces dix années en attendant nos propres drones, on remet à plus tard notre décision : sommes-nous en 2011 ou en 1938 ?

Allons-nous comme en 1938 nous laisser dépasser ?

Comment nos armées vont-elles mener les conflits des prochaines années sans des drones de qualité en nombre suffisant ?

 

F100.jpg
Un F 100 de l'armée de l'air.

 

Mais ce n'est pas là le sujet principal de ce jour.

Nous voulons plutôt parler du dénominateur commun à tous les drones que nous avons vus : aucun n'est pensé pour une action du faible au fort, et aucun n'est suffisamment durci pour affronter des adversaires d'un niveau technologique égal ou supérieur au nôtre.

Tout se passe comme si les constructeurs avaient prévu des véhicules destinés à combattre des ennemis qui ne disposeraient jamais de supériorité aérienne, ni même d'ailleurs d'un défense anti-aérienne correcte. Or si l'on conçoit aujourd'hui des drones destinés à être opérationnels dans 10 ans et plus il faut quand même s'attendre à ce qu'ils rencontrent des adversaires autres que les combattants du Hezbollah ou les Talibans, quelle que soit leur valeur.

Nos drones de demain pourraient être être amenés à affronter des chasseurs type F 16 ou leurs successeurs ainsi que des défenses aériennes aussi évoluées et sans aucun doute beaucoup plus denses que les nôtres : seraient-ils capables de le faire ? Nous en doutons fortement.

Et ce qui est vrai du "haut de gamme" des drones l'est encore plus des mini-drones qui ne survivraient pas à un combat de rues un peu soutenu.

Alors puisque nous avons avons choisi de prendre notre temps, espérons que le projet Franco-Britannique TELEMOS intégrera cet aspect des choses, faute de quoi nous risquons d'aller vers des surprises du type de celle des Américains lorsque qu'ils perdirent leur U2, qui était soi-disant hors d'atteinte des défenses soviétiques.

Il serait dommage, et coupable, de construire une flotte de drones inutilisables contre l'aviation Chinoise ou contre n'importe quelle autre armée moderne. Nous sommes trop influencés -les Américains aussi d'ailleurs- par le modèle Israélien et nous finissons par oublier qu'il n'est pas transposable dans un conflit symétrique. Un système d'armes doit être le fruit d'une doctrine et non une solution technique étrangère correspondant à à un théâtre d'opérations et à des adversaires qui ne sont pas les nôtres.

Alors durcissons nos drones !

 

telemos.jpg

Il va falloir muscler bébé Télémos, mais que pèserait-il devant un J 10 ? Ou un SU 30 Vénézuélien ?

 

Nous ne sommes qu'au début des guerres Nord-Sud dont la mère des batailles fût la guerre des Malouines : alors il faut que nos drones intègrent ces données et soient conçus pour des conflits de plus en plus symétriques.

 

 

J10.jpg

Le chasseur J 10 de l'aviation Chinoise.

 

 

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu