Avertir le modérateur

lundi, 19 mars 2012

Les drones US sont contestés.

M. Winslow Wheeler, membre du Think Tank CDI (center for defense information) vient de publier  dans le blog Time Magazine's Battleland cinq articles sur les drones et tout particulièrement sur le Reaper.

Le dernier billet, en forme de conclusion a particulièrement attiré notre attention car il soulève des questions rarement abordées.

L’idée principale de M. Wheeler est que les Etats-Unis, et tout particulièrement ce qu’il nomme la communauté américaine de la Défense, devraient moins s’enthousiasmer pour les drones.

Que ceux-ci ne remplaceront pas les avions de combat pilotés et que, selon ses propres termes, il n’a encore fait qu’égratigner les implications de l’aventure amoureuse qui enflamme cette communauté pour les drones.

 Voici, en résumé ce qu’il avance.

«  les drones, et tout particulièrement le Reaper, sont l’exemple de la façon dont  un mauvais choix d’armes modernes peut rendre une politique de défense plus coûteuse et moins efficace.

 Ainsi le Reaper qui a été universellement décrit comme économique et susceptible d’apporter des capacités supplémentaires s’est, selon l’auteur, « cassé la figure » : il coûte plus cher qu’un avion piloté et ses performances sont attristantes par rapport à celui-ci : sur certains plans il n’est même pas à la hauteur d’un Cessna.

De plus le fait d’avoir créé une filière de pilotes de drones va diminuer les budgets d’entraînement des personnels navigants. Si les USA doivent un jour combattre un ennemi possédant une défense aérienne solide (avions et systèmes sol-air) que se passera t’il dès lors que les drones auront été balayés ? Trouvera t'on encore des pilotes capables de combattre avec des appareils pilotés ?Actuellement la confrontation de drones rudimentaires avec des ennemis incompétents ou mal préparés a fait naître un sentiments d’invulnérabilité amenant les Américains à considérer que la guerre est une option politique qui n’a aucune conséquence imprévisible sur leur territoire et se termine toujours bien à l’étranger. Les drones renforcent encore ce sentiment en supprimant les pertes humaines. Mais la guerre est rarement sans surprises et les USA se préparent à une longue série de surprises désagréables. »


 

Voici ce que nous en pensons.

 

Tout d’abord les deux métiers de pilote navigant et de pilotes de drones demandent des aptitudes, des qualités et une formation très différentes. Nous ne voyons donc pas en quoi la création d’une filière « pilote de drones » peut nuire aux navigants, à moins bien sûr que l’on considère la question en termes d’iso budget, l’argent des avions pilotés allant alors aux drones, mais il s’agit là d’une autre question qui est beaucoup plus large que celle de la formation et des aptitudes des pilotes.

 

En ce qui concerne la vulnérabilité des drones face à un adversaire doté d’une défense aérienne efficace nous partageons complètement les inquiétudes de M. Wheeler. Les drones actuels sont conçus pour des engagements asymétriques du fort au faible et auraient certainement un taux d’attrition fort élevé dans un conflit symétrique. Le drame est que dans tous les pays les investissements prévus vont vers des drones incapables de survivre face à une défense aérienne organisée.

 

La solution rapide et qui ne demanderait pas d’investissements lourds pourrait en partie être la dronisation d’appareils existants. Ce serait alors sans doute plus rentable de garder ces appareils et de les droniser que de les revendre. Nous pourrions envisager également d’acheter à l’étranger des appareils en voie de déclassement afin des les droniser.

L'US NAVY mène d'ailleurs des essais conculants sur la dronisation d'un F18 :

http://lesdrones.20minutes-blogs.fr/archive/2011/07/10/un...

FA-18D UAV.jpg

 

Même dépassés des Super-Etendard ou des F16B dronisés se comporteraient mieux que des Reaper face à une DA sérieuse. Et ce serait une très belle opportunité pour l'industrie aéronautique Française que celle du marché de la dronisation des appareils de combat existants à travers le monde.

C'est un domaine où les Etats-Unis ont peu d'avance sur nous : alors, allons-y ! 

 

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu