Avertir le modérateur

dimanche, 19 mai 2013

Merci M. Le Drian

Merci, M. Le Drian, de dire la vérité. 

Voici les propos de M. Le Drian rapportés par l'Express

"La France a raté le rendez-vous des drones (...) ce qui est invraisemblable pour une nation qui a un savoir faire technologique, aéronautique, électronique considérable avec des entreprises majeures qui étaient en situation de pouvoir le faire", a regretté le ministre. "J'ai constaté en arrivant qu'il était indispensable d'avoir cette capacité-là qui nous permet d'avoir une vision d'un territoire, d'un théâtre d'opération. Donc, c'est un outil indispensable dans les perspectives de demain", a-t-il souligné. "Seulement, il n'y en a pas. Alors qu'est-ce-qu'on fait? on attend que peut-être un jour certains industriels décideront d'agir d'ensemble pour le produire? mais ça sera quand? dans dix ans. Mais il y a une urgence et j'assume cette responsabilité", a lancé le ministre de la Défense tout en précisant qu'il s'agit pour la France d'une solution provisoire

"J'insiste sur le fait qu'il nous faut une solution pérenne, se préparer à construire au niveau européen des drones d'une nouvelle génération susceptible d'être les remplaçants des drones que nous allons acheter", a-t-il expliqué. "Il faut donc aujourd'hui que, sur notre demande, les industriels français et européens se mettent en relation pour élaborer ce que pourra être demain le drone de nouvelle génération qui sera pas uniquement français, puisqu'il y a la même demande du côté allemand et du côté britannique", a-t-il conclu. 

 


Les drones sont une opportunité industrielle qui transcende de nombreux domaines d’activité et dont le développement productif concerne d’abord votre ministère. Bien sûr les Transports sont aussi concernés mais ils sont loin d’être les seuls :  Défense, Agriculture, Développement durable et Energie, Intérieur, etc. le sont également.

Heureuses les nations qui comprennent à temps l’importance d’une nouvelle invention et acquièrent ainsi une avance sur les autres. La France a saisi la chance stratégique que fût l’invention de l’automobile et en bénéficie toujours largement cent vingt ans plus tard. Elle a embrassé le rêve de l’aviation où elle est toujours la deuxième du monde après avoir été longtemps la première.

Les drones seront la révolution industrielle majeure du XXIème siècle. Contrairement à l’informatique où, selon la légende, le miracle naissait d’un garage, les drones sont une industrie à très haute valeur industrielle ajoutée ne pouvant se développer qu’avec une histoire et de l’expérience, des moyens techniques dominant l’état de l’art, des ressources d’essai, d’immenses infrastructures, des Grandes Ecoles. Et surtout des ingénieurs et des pilotes, des hommes de fer et des rêveurs, des techniciens et des chercheurs, des Daurat et des Saint-Exupéry. Tout ce que la France possède déjà ; et en abondance. Oui, nous avons manqué le premier rendez-vous, mais il n'est pas trop tard.

 


mercredi, 08 mai 2013

DRONES : une flotille mixte hélicos-drones pour l'US NAVY

L’US NAVY possède à présent une première flottille opérationnelle mixte combinant des hélicoptères et des drones.

C’est à San Diego, tout près de la frontière mexicaine, qu’est basée cette unité de 140 marins surnommés « the magicians »

Elle opérera, notamment au large de la Somalie, à partir de navires côtiers plus petits et plus rapides que des destroyers ou des porte-avions.

 

drone us navy.jpg


D’après l’amiral Buss, « nous avons utilisé des destroyers coûtant des millions de dollars pour poursuivre les pirates somaliens : cette nouvelle approche nous permettra d’opérer plus près des rivages là où nous savons par expérience que nous sommes le plus à même de détecter les menaces. »

Ils utiliseront des MH 60 d’un usage éprouvé dans la marine américaine et le MQ 8 Scout qui est un drone hélicoptère.

MH_60R-US-navy.jpg


Les MH 60 sont conçus pour la lutte anti sous marine et de surface tandis que le drone ne servira dans un premier temps qu’à la surveillance et à l’acquisition d’objectifs.

Chaque Scout sera télé piloté par deux pilotes et contrôlé par un navire pouvant se trouver à une distance allant jusqu’à 180 km. Le Scout peut voler plus de huit heures contre les 3 heures et demi d’un hélicoptère. L’US Navy utilise le Scout depuis 2009 notamment dans des opérations anti-drogue en Afghanistan. Elle en a perdu deux dans deux accidents différents et un troisième fût abattu en Lybie.

Pour l’amiral Buss le principal atout des Scouts est leur permanence : « les hélicoptères peuvent se ravitailler, se réapprovisionner en munitions et changer d’équipages pendant que les drones gardent le contact. »

 

drone us navy 2.jpg


L’unité aura à définir les règles d’utilisation combinée des deux types d’appareil, car rien n’est figé pour le moment : « on travaillera à partir de l’expérience et des difficultés rencontrées.

Pour le constructeur Northrop Grumman, « la balle est dans le camp de ces jeunes et brillants marins qui trouvent déjà des façons d’utiliser leurs drones auxquelles nous n’aurions même pas pensé. Ils remarquent un aspect auquel nous avions à peine prêté attention et en font des applications extraordinaires alors que ce qui nous paraissait très important peut à peine les intéresser. » 

 

drones marins.jpg

Sources Reuters, Aviation News.

samedi, 04 mai 2013

Code de conduite pour les DRONES

Voici nos propositions d’un code de conduite Français sur l’utilisation des drones, basé sur le code de conduite défini par l’AUVSI, Association for Unmanned Vehicles Systems International


Logo AUVSI.png


 

L’envol des drones porte de nombreuses opportunités industrielles, d’emploi et de bien-être à travers leurs innombrables applications privées et publiques : il s’agit là d’un progrès majeur que des nations avancées dans le domaine de l’aviation, de l’automobile et de la construction navale mais également porteuses des valeurs démocratiques ne sauraient négliger.

 

Toutefois ces infinies possibilités ne pourront être bénéfiques que si elles sont gérées avec conscience, prudence et respect des environnements où évoluent ces appareils : dans les airs, sur terre et sur mer.

 

Les lignes directrices de ce code sont classées en 3 thèmes, et sont applicables dans les airs, sur terre et sur mer :

 

 

 

1-La sécurité,

 

2-Le professionnalisme,

 

3-Le respect.

 

 

 

1-La sécurité

 

Nous n’utiliserons par les drones d’une façon qui engendrerait des risques inconsidérés.

 

Nous nous assurerons que les drones seront pilotés par des personnes formées et compétentes.

 

Nous nous assurerons que les évolutions des drones seront conduites après une étude complète et systématique des risques éventuels notamment dans le domaine de la météorologie, de l’identification des risques de pannes (perte de communication, perte de contrôle à distance, pannes mécaniques et électroniques) et de leurs conséquences.

 

Nous contrôlerons l’aptitude des équipages et nous les formerons en permanence.

 

Nous respecterons les réglementations générales liées aux trois éléments où évoluent les drones : contrôle aérien, code de la route et règles de navigation.

 

Nous nous assurerons que les moyens de communication, de liaison, de pilotage, de conduite et de transport soient conformes aux réglementations.

 

Nous veillerons à ce que la fiabilité, les performances de vol, de circulation et de navigation soient conformes aux standards établis.

 

 

 

2-Le professionnalisme

 

Nous respecterons les lois et les réglementations internationales, européennes et nationales ainsi que toutes les mesures locales pouvant concerner les drones.

 

Nous serons attentifs aux besoins des populations.

 

Dans les situations d’urgences nous coopérerons avec tous nos moyens et les extraordinaires possibilités des drones pour aider les autorités et les populations.

 

Nous tiendrons à jour un état de tous nos projets relatifs aux drones dont nous informerons les autorités concernées.

 

 

3-Le respect

 

Nous respecterons les droits des autres utilisateurs et usagers.

 

Nous respecterons la vie privée de chacun.

 

Nous respecterons les préoccupations des populations à propos de l’usage des drones et nous serons entièrement à leur écoute.

 

Nous veillerons à ce que l’industrie des drones se maintienne à une niveau élevé de connaissances et de savoir-faire ainsi que d’éthique et de transparence.  

 

Comme pour toute révolution technologique nous sommes conscients du fait qu’il existe un risque d’abus, d’erreurs et de fautes. En agissant en accord avec les lignes directrices ainsi définies, de façon ouverte et transparente, nous espérons rallier à nos vues les acteurs du secteur des drones, les utilisateurs et les populations.

BLIMP2.jpg

 

Nous vous remercions pour vos remarques, vos apports et pour tout ce qui pourrait contribuer à améliorer ce code.

 

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu