Avertir le modérateur

mercredi, 13 juillet 2011

DRONES ET FEUX D'ETE

LE BUREAU AMERICAIN DES DOUANES ET DES FRONTIERES (customs and border protection, CBP) UTILISE DES PREDATORS POUR LUTTER CONTRE LES FEUX DE FORET.

A Sierra Vista dans l'Arizona les feux de forêt viennent de détruire 2OOO  KM2 : c'est le plus grand feu de l'histoire de l'Arizona.

Un predator a été utilisé en renfort pour fournir une couverture vidéo en  temps réel, visible à partir de n'importe quelle connection internet. Cet appareil emporte un pod infrarouge sous l'aile gauche.

 

Predator indendie.jpg

 

 

 

Alors qu'un feu se rapprochait d'une habitation dans une zone où ne se trouvait aucun appareil piloté l'action du PREDATOR a permis d'envoyer une équipe.

Lance Brady, coordonnateur : " l'apport du drone est capital par la permanence qu'il apporte, spécialement lorsqu'il permet de sauver une maison comme dans le cas présent ".

 

 

Le PREDATOR autorise les actions suivantes dans des zones difficiles d'accès par le sol ou trop dangereuses pour des appareils pilotés du fait du relief ou des incendies en cours :

-reconnaissance en cas de risque d'incendie,

-renseignement lors de départs de feux,

-surveillance pré et post intervention,

-recherche,

-acquisition de tous types, y compris de personnes  " nous pouvons voir en vidéo une personne, un chien ou un chat".

Il nous semble que la prochaine étape sera celle de l'attaque du feu avec des appareils du type KAMANN, tels que celui-ci qui peut transporter jusqu'à quatre seaux utilisables indépendamment.

 

Dugway Proving Ground demonstration

Pour en savoir plus sur cet appareil : http://lesdrones.20minutes-blogs.fr/archive/2011/05/12/zo...

 

lundi, 11 juillet 2011

UN F/A 18 SANS PILOTE SUR UN PORTE-AVIONS

UN F/A-18D sans pilote a effectué des décollages et des appontages à partir du porte-avions Eisenhower.

Dans le cadre d'un programme d'essai de systèmes aériens navals sans pilotes un F18 a été évalué le 2 juillet et a réussi son "examen de passage" : il ne s'agit pas là d'un drone à proprement parler, mais d'un chasseur sans pilote, le but final étant d'utiliser des drones de grande taille à partir d'un PA.

Ce qui parait intéressant à notre équipe c'est que l'on sort là du drone "classique" d'une masse de 2 tonnes ou moins pour arriver à un appareil de près de 20 tonnes : et c'est là que se trouve l'avenir des drones, à notre avis. Nous verrons quelque jour des essaims de drones de grande taille de type C5 GALAXY, pouvant projeter en quelques rotations et en quelques heures une force décisive sur un autre continent.


As part of the Navy's Unmanned Combat Air System Demonstration program, a F/A-18D from the

 

L'US NAVY se rapproche ainsi du but final des USA qui est de s'affranchir des bases terrestres de drones ce qu'elle n'est pas capable de faire actuellement. C'est ainsi que l'US ARMY doit construire  une base "secrète" pour ses drones au Yemen ce qui, on le sait, entraine beaucoup de questionset de critiques gênantes.

En effet si les drones peuvent être pilotés d'un base située sur le territoire du pays (par exemple aux Etats-Unis) le décollage, l'atterrissage et la maintenance doivent se faire au plus près des objectifs pour profiter, comme pour un appareil piloté, de l'essentiel du rayon d'action du drone.

Cela montre que les Américains deviennent capables de faire automatiquement décoller et apponter un drone depuis un porte-avions. Autrement dit qu'un drone de la taille d'un avion de combat peut être utilisé en toute sécurité dans l'environnement d'un porte-avions. Ils ont donc été à même d'adapter les systèmes du navire à la gestion d'un avion sans pilote en utilisant le hardware, les applications et les processus existants, modifiés pour intégrer un système sans pilote. C'est ainsi qu'il a fallu utiliser le GPS de précision (PGPS)  sur le navire et dans l'aéronef.

Il s'agit là d'une révolution dans les méthodes de travail. Ce changement d'habitudes a sûrement été l'étape la plus difficile car actuellement sur un porte-avions l'immense majorité des opérations liées au vol se fait manuellement et visuellement : le pilote informe par radio le PA, le contrôle aérien se fait aussi par radio, etc.

Ne nous y trompons pas, ce travail a été important et il ne sera pas terminé avant 2013 : cela veut dire que les premières utilisations opérationnelles ne se feront pas avant 2014.

Sachant que les Américains auront eu besoin de 5 ans pour aboutir, car le projet remonte à 2009, le retard des Européens et celui des Français devient dramatique.

Et cela n'est pas un problème de budget ( le travail a été fait avec un F 18, il pourrait sans doute l'être avec un Super-Etendard ou un Harrier) mais de volonté et de VOLONTE POLITIQUE.


 

Sources : informations du site et The Baynet.com

 

dimanche, 10 juillet 2011

UN PREDATOR MARINE

Une version de surveillance maritime du Predator

 

The Raytheon SeaVue radar is carried in a radome beneath the Predator B, as seen here at the Paris Air Show (Photo: Bill Carey)

Le Predator marine, appelé Guardian, exposé au Bourget laissait apparaitre un radome portant le système de radar de surveillance multimode Raytheon SeaVue. Ce système qui équipe le Guardian ainsi que les avions DHC 8 et P3 ORION.

L'apparition d'une version marinisée du General Atomics MQ-9 Predator B annonce une ouverture à l'export de très grande ampleur.

L'aéronef présenté appartenait à la CBP, office Américain de douane et de protection des frontières qui va l'utiliser au dessus des zones de production de drogue, ainsi que sur leurs routes en appui des opérations anti-drogue internationales.

General Atomics vise les marchés suivants :

-Australie,

-Japon,

-Emirats Arabes Unis, qui seront sans doute le premier client du Guardian,

-Egypte,

-Arabie Séoudite,

-certains pays d'Amérique latine.

 

guardianuavbig-300x225.jpg

 

 

Source :

vendredi, 01 juillet 2011

BON ANNIVERSAIRE !

Il y a un an l'Euro Hawk accomplissait son premier vol d'essai, volant deux heures et atteignant un altitude de 9000 mètres. Il s'agissait d'une commande passée par le gouvernement Allemand pour le LUFTWAFFE.

 

 

Eurohawk.jpg

 

 

 

L'Eurohawk est la première version internationale du RQ4 Global Hawk. Il 'agit d'un HALE (haute altitude, longue endurance) qui, défini à partir du RQ4, inclut un système de détection électronique fourni par EADS.

Ses caractéristiques sont les suivantes :

Motorisation :

 

Un turboréacteur Allison Rolls-Royce AE3007H

 


Dimensions :


Envergure

40 m

Longueur

15 m

Hauteur

5 m


Masse :


À vide

3850 kg

Maximale

15000 kg


Performances :


Vitesse maximale

650 km/h

Plafond

19000 m

Endurance

36 heures


A l'époque M. Dufresne directeur de la division Strike and Surveillance Systems de Northrop Grumman's Aerospace avait déclaré qu'il s'agissait d'un excellent départ pour le programme EURO HAWK. Il est certain que sur le plan technique le système SIGINT (signal intelligence) développé par EADS dont il est équipé, allié aux qualités de l'aéronef de base RQ4, en fait un outil de renseignement très intéressant.

Deux stations sol sont nécessaires. L'une intégre les éléments de lancement, de contrôle et de récupération, l'autre sera la station liée au SIGINT qui recevra et analysera les informations  fournies par celui-ci.

Le contrat avait été signé par le ministre de la défense Allemand en janvier 2007 : il avait donc fallu 3 ans et demi pour arriver à ce premier vol. Ce délai est à méditer car nous n'en sommes, en France, même pas au point où les Allemands en étaient en janvier 2007 !

Méditons aussi le fait que l'un des buts de ce programme est de permettre aux Allemands de remplacer ses Bréguet Atlantic.

Qu'en est-il de nos propres Bréguet Atlantic en service depuis près de 40 ans ? Tout cela met en évidence notre retard, un retard qui s'aggrave puisque rien ne sera décidé avant...2012, au mieux.

Cela nous rappelle trop 1938 (non pas vis à vis de l'Allemagne bien sûr) mais dans ce manque de décision, dans cette culture mortifère du " il est urgent d'attendre ".

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu